Reconnue en 2002 et réglementée en 2007 par l'état français, l'ostéopathie est désormais une pratique légale ayant un statut juridique. Le nombre de bacheliers qui choisissent d'intégrer une école d'ostéopathie ne cesse d'augmenter et l’État a décidé de faire une réforme pour améliorer la qualité de la formation de cette profession en pleine croissance.

L'ostéopathie a le vent en poupe, c’est l'ensemble des techniques manuelles qui ont pour but de rétablir et améliorer la mobilité du corps humain. La rentrée 2015 a vu le nombre d’établissement ayant le droit d’enseigner diminuer, 14 écoles sur 37 sont obligées d’arrêter leur formation.

Une formation en ostéopathie plus harmonieuse

Maintenant et depuis septembre 2015, pour obtenir le diplôme, il faut intégrer une école d'ostéopathie agréée par le ministère de la Santé, soit directement après le bac, soit après l'obtention d'un diplôme de médecin ou un diplôme paramédical.

Les 23 établissements qui ont eu leur agrément sont conformes avec les nouveaux critères d'enseignement, ces derniers ont été fixés par décret en septembre 2014. La qualité de la formation a été revue à la hausse et est mainetant plus homogène : une formation qui alterne le théorique et le pratique (cours, TD et TP) durant 3360 heures et une formation essentiellement pratique clinique qui dure 1500 heures.


Menu